Les biophotons

Nous allons discuter d’un domaine d’étude assez neuf et sujet à une croissance extraordinaire tant le nombre d’applications potentielles est élevé. Les biophotons comme leur nom l’indique sont des photons – des particules de lumière – qui sont émises par un organisme vivant, si tant est que l’on sait définir ce qu’est un organisme vivant.

BiophotonImage
Photo des biophotons émis par un être vivant. Pour cela, un scanner à biophotons ultra sensible à été utilisé.

De nombreuses études ont été menées sur les biophotons notamment par le physicien Allemand Fritz-Albert Popp. L’émission d’un biophoton est issue de l’ionisation d’une molécule. Ce phénomène se fait de manière aléatoire et l’émission de ces photons serait due à l’effet tunnel et à la distribution statistique de l’énergie de Maxwell. Si la lumière produite par tout corps matériel peut être plus ou moins associée à un corps noir, l’émission de biophotons quant à elle n’a rien à voir avec le corps noir. Pour ceux qui ne comprennent rien je ferai plus tard un article sur le corps noir et je parlerai aussi d’effet tunnel et de distribution de Maxwell de l’énergie 😉 .

De manière générale, les études ont montré que les biophotons sont émis dans une bande de fréquence allant de l’ultraviolet à l’infrarouge et couvrant tout le spectre lumineux.

Ce qui est intéressant avec les biophotons c’est qu’ils seraient à l’origine de la communication cellulaire, du moins, ils y contribueraient grandement. En quelque sorte, nos cellules communiquent entre elles en émettant des biophotons. L’ADN contenu dans le noyau de la cellule communique également avec le reste de la cellule par émission de biophotons et permettrait la multiplication cellulaire.

La quantité de biophotons est très faible, à tel point qu’ils sont invisibles pour nos yeux. On parle de seulement quelques photons par centimètres carrés et par minute. Afin de les observer, le physicien Korothov a mis au point une caméra ultra-sensible à temps d’exposition élevé permettant de mesurer le biochamp.

Les chercheurs ont remarqué que les cellules endommagées émettent beaucoup plus de biophotons que des cellules saines et ceci pourrait être interprété comme un signal de détresse.

D’autres expériences encore plus intéressantes ont été réalisées, mettant en avant la communication à distance entre cellules.

Une expérience ou un haricot fut coupé en morceau et chaque morceau séparé d’une distance de 1 à 10 mm de ses voisins montra une extraordinaire communication entre les morceaux qui semblent communiquer entre eux comme si le haricot n’avait jamais été découpé. Cela pourrait par exemple expliquer sa sensation qu’ont les amputés de posséder un membre fantôme car il y a toujours un échange d’énergie qui se fait du aux connections établies.

Une autre expérience fut réalisée et met cette fois en jeu des guérisseurs et des feuilles. Il a été demandé aux guérisseurs d’envoyer des intentions aux feuilles afin d’abord d’augmenter l’émission de biophotons puis de la diminuer. Les résultats se sont avéré concluants 80% du temps.

Cela met bien en avant le fait que le simple fait de penser constitue déjà un moyen de communication et peut être à l’origine de phénomènes étranges comme la télépathie et moins étranges comme la synchronisation.

Enfin une dernière chose intéressante sur les biophotons est l’effet de mémoire. Prenez par exemple de l’eau non distillée. Elle emmétra une certaine quantité de biophotons de fréquences bien définies. Si cette eau est polluée, les molécules d’eau vont interagir avec les produits polluants par émission biophotonique et même lorsque nous allons épurer l’eau de ses produits toxiques, à l’instar du membre fantôme elle continuera d’émettre les biophotons caractéristiques d’une eau polluée. Et notre corps le ressentira.

L’effet de mémoire est donc une chose très intéressante car c’est en quelque sorte le « passé » de la matière et toutes les interactions avec celle-ci seront influencées par son « passé ».

L’étude des biophotons est très controversée, elle est considérée comme de la pseudo-science pour la plupart des chercheurs et c’est précisément ce qui m’a poussé à vous faire un article à ce sujet. On se rend bien compte que les possibilités offertes par ce domaine d’étude sont énormes, que ce soit pour l’amélioration de la qualité de la nourriture, l’augmentation du rendement d’une culture ou le bien être de manière générale. Les biophotons seront de plus en plus étudiés que ce soit en biologie comme en neurologie, ils ont beaucoup de choses à nous apporter !

Vous aimerez surement : Bain de foule

Sources : 

Longueur
Pertinence
Difficulté
Total

2 commentaires sur “Les biophotons”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *