L'année de Pluton (The year of Pluto)

C'est le nom que l'équipe de la NASA associé à la mission New horizons a choisi de donner à l'année 2015. Et effectivement le nom est bien trouvé car l'arrivée de la sonde aux abords du système binaire Pluton-Charon ouvre de toutes nouvelles perspectives quant à l'étude de Pluton et des nombreux mystères qui y sont associés. Mais ce n'est pas tout, la mission New horizons va également permettre d'étudier la ceinture d'astéroïdes de Kuiper ainsi que les confins du système solaire et les mécanismes de formation des comètes.

Enfin après 9 ans de voyage la sonde New horizons arrive au terme de son long périple de 5 milliards de kilomètres. Cette mission est également une mission de tous les records ; c'est la première fois qu'une sonde est envoyée aussi loin dans le système solaire en orbite autour d'un objet, c'est également la première fois qu'un système planétaire binaire est étudié. Les défis à relever pour parvenir à se mettre en orbite autour de Pluton ont été de taille, une précision extraordinaire était de mise pour pouvoir calculer avec précision la trajectoire de Pluton et celle de New horizons, l'alimentation électrique de la sonde à aussi été une difficulté majeure puisque à cette distance, le flux lumineux du Soleil est extrêmement faible....

Bref, la sonde est parvenue à passer au plus près de la planète et les premiers clichés de la surface de Pluton ainsi que de Charon nous sont parvenu après 5 heures de voyage.

La surface de Pluton présente de nombreuses disparités, on y voit des zones très claires notamment celle en forme de cœur en bas à droite et des zones très foncées. Cette organisation laisse à penser qu'il existe une tectonique des plaques ainsi qu'un volcanisme très important sur la planète
La surface de Pluton présente de nombreuses disparités, on y voit des zones très claires notamment celle en forme de cœur en bas à droite et des zones très foncées. Cette organisation laisse à penser qu'il existe une tectonique des plaques ainsi qu'un volcanisme très important sur la planète

Une analyse plus précise de la surface de Pluton laisse entrevoir ce qui semble être des montagnes de glace. Les analyses spectroscopiques de la planète avaient déjà permis de mettre en évidence la présence de méthane et de carbone sur la planète. Cependant, la glace carbonique et la glace méthanique ne permettent pas d'avoir des surfaces telle qu'elle est présentée ici bas. Les scientifiques énoncent alors l'hypothèse de l'eau et c'est ce que semblent prouver les premières analyses spectrales de la sonde.

Voici un petit bout de la surface de Pluton. Les rugosités seraient en fait des montagnes de glace d'eau. Il y aurait donc de l'eau sur Pluton
Voici un petit bout de la surface de Pluton. Les rugosités seraient en fait des montagnes de glace d'eau. Il y aurait donc de l'eau sur Pluton

La présence d'eau à l'état solide accompagnée d'un volcanisme important sur Pluton laisse alors imaginer de nombreuses possibilités comme la présence d'eau à l'état liquide sur la planète. Et peut être pourquoi pas, de la vie sur Pluton ...

Je n'allais pas vous parler de Pluton sans vous parler de son compagnon de voyage, ou plutôt de ses compagnons de voyage puisque le système Pluton-Charon est en fait composé de 4 autres satellites beaucoup plus petits.

« Pluto moon P5 discovery with moons' orbits » par NASA, ESA, and L. Frattare (STScI) — http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2012/32/image/c/. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Pluto_moon_P5_discovery_with_moons%27_orbits.jpg#/media/File:Pluto_moon_P5_discovery_with_moons%27_orbits.jpg
« Pluto moon P5 discovery with moons' orbits » par NASA, ESA, and L. Frattare (STScI) — http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2012/32/image/c/. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Pluto_moon_P5_discovery_with_moons%27_orbits.jpg#/media/File:Pluto_moon_P5_discovery_with_moons%27_orbits.jpg

Charon dévoile également sa surface avec un aspect presque similaire à la surface lunaire, le satellite ne présente pas d'atmosphère et semble jonché de cratères.

nh-charon

2015 est une année riche en rebondissements pour la planète naine Pluton puisqu'elle met un terme à 85 ans de travail ardu pour tenter de découvrir les mystères de cette planète. C'est également un tournant dans toute l'histoire des missions spatiales car jamais une sonde n'avait voyagé aussi loin avec une telle précision. Cependant, la mission New horizons ne représente que le début d'un grand nombre de missions spatiales au confins du système solaire afin d'en découvrir les mystères et de l'apprivoiser.

De nombreuses informations probablement surprenantes sur Pluton arriveront cette année, et je ferai régulièrement quelques articles afin de faire le bilan sur l'étude du système planétaire.

En attendant, si cet article vous a plu alors surtout n'hésitez pas à le commenter et à le partager, on compte sur vous ! 😉

Vous aimerez surement : Les mystères de l'atmosphère du Soleil

 

Commentaire sur “L'année de Pluton (The year of Pluto)”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares